fbpx
5 points pour l'équilibre émotionnel
5 points pour l’équilibre émotionnel
16 November, 2021
L'homme machine
L’homme machine
1 May, 2022
Le pouvoir des mots

LE POUVOIR DES MOTS : l’ancienne magie du verbe

Nous vivons dans un monde fait de mots. Les mots ne sont pas seulement de simples formes de communication, ils expriment toute une idée et donnent ou retirent du sens aux émotions. Les mots sont presque tout dans ce monde ; dans la vie sociale, politique et culturelle. L’utilisation des mots, plus que tout autre facteur, détermine la façon dont nous pensons et ressentons. À tel point que la manière dont les histoires ou les événements sont racontés a un effet décisif sur la façon dont nous percevons la réalité et sur la lecture que nous en faisons. Notre opinion individuelle est façonnée par les mots. 

“Les mots peuvent être comme des rayons X s’ils sont utilisés correctement : ils traversent tout”. Aldous Huxley

 

L’utilisation des mots dans les cultures anciennes

Pour les civilisations anciennes, l’utilisation des mots ne se limitait pas seulement à la communication d’idées ou de sentiments. Ils étaient aussi l’expression d’une force, capable de se traduire en un fait réel et concret. 

Les Égyptiens, par exemple, croyaient que le mot possédait un pouvoir magique intense, grâce auquel les prêtres, qui connaissaient bien la nature des hommes et des dieux, pouvaient adresser des demandes et des supplications à ces derniers. Pharaon lui-même, lorsqu’il souhaitait quelque chose, l’ordonnait par ses paroles ; ces ordres étaient immédiatement obéis par les hommes, de sorte que la parole de Pharaon, dieu sur terre, créait la réalité, jour après jour.

“Je suis le Grand Verbe” Le Pharaon. Textes des Pyramides.

Il est inscrit dans les livres sacrés ; inclus dans les bereshit de la Torah hébraïque, ainsi que dans la genèse de l’Ancien Testament de la bible chrétienne, il est intimement lié, le mot, à la toute-puissance du créateur :

“1_ Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu.

2 _ Cela était au commencement avec Dieu.

3 _ Toutes choses ont été faites par lui, et sans lui rien de ce qui a été fait n’a été fait. ” Jean 1:1-3

Pour les anciens peuples indigènes d’Amérique, les mots et surtout le chant (la parole musicale ou chantée), possédaient un pouvoir magique et curatif, car leur vision du monde leur permettait d’avoir une relation intime avec la nature, par le respect et le soin de leur propre habitat. C’est pourquoi la vie, dans ses multiples manifestations, s’exprimait aussi à travers les mots et les chants ; comme une matérialisation d’un plan spirituel. Pour cette raison, il existe des mots dans la langue maternelle qui interfèrent le plan matériel et le plan spirituel d’une manière poétique ce qui les empêche d’être traduits littéralement dans d’autres langues.

“Apapachar est le plus beau mot que le nahuatl a donné à la langue espagnole, car il signifie embrasser ou caresser avec l’âme.

La sagesse de la culture celtique mérite un volet spécial, puisque les échos de son alphabet magique, et toute la beauté de l’origine des contes de fées et des êtres surnaturels, fruit de la transmission orale de son histoire ancienne, nous parviennent aujourd’hui. Cet alphabet, connu sous le nom de runes, était sacré. La culture nordique ou viking dit qu’elle a été donnée par le Dieu Odin, le grand créateur qui peut tout faire. C’était un moyen pour lui de communiquer avec son peuple pour lui envoyer ses bénédictions, ou pour le prévenir de ses ennemis. Elle avait un caractère divin, mais est tombée en désuétude lorsque le christianisme l’a considérée comme païenne et a persécuté ceux qui l’utilisaient.

“Cette langue génésique primitive unique, père de toutes les langues humaines, est les RUNES, que les premiers hommes ont gravées sur des pierres avec des mains saintes”. Krumm Heller. Cours runique.

 Les mots naissent de l’union de divers sons ou phonèmes, qui donnent un nom à toute chose existante, mais il y a des mots qui, étant inaudibles pour l’oreille humaine, nous ne pouvons pas non plus les prononcer.

 

Les mots et leur effet

“Le résultat des mots prononcés doit être noblement calculé. Car souvent, on blesse les autres avec des mots, inconsciemment” Samael Aun Weor. Théurgie du Logos Mantram.

Les mots sont le miroir de la pensée. Il existe une relation directement proportionnelle entre l’ordre et la clarté de la pensée d’une part, et les manifestations par le langage d’autre part. 

Nous disposons de plus de formes de communication sociale et médiatique, mais la communication interpersonnelle a été altérée.

En raison de l’appauvrissement de la culture, nous sommes également soumis à un appauvrissement du langage, empêchant une communication approfondie, tombant souvent dans la superficialité et ne pouvant communiquer une idée, un sentiment, etc.

Ce que nous disons, la parole, a un effet constructif ou destructeur en fonction de son contenu. Même l’intonation et le langage non-verbal s’appliquent.

Sans aucun doute, l’effet des mots s’explique par le type d’énergie dont ils sont imprégnés et l’intention avec laquelle ils ont été émis. 

En ésotérisme, cette qualité des mots est appelée : “Géométrie du mot”.

“Les mots produisent des figures géométriques objectives. De telles figures sont remplies de matière cosmique, et se cristallisent matériellement.” Samael Aun Weor. Théurgie du Logos Mantram.

 

Le larynx créateur

Le larynx et l’utérus ne sont pas seulement semblables physiquement : ils ont un canal creux, vide et humide ; mais ces organes ont des réactions similaires, ils se ferment ou se distendent en fonction du stimulus, et tous deux sont coordonnés par le système parasympathique.

“La gorge est un Utérus, où la parole est en gestation” Samael Aum Weor. Rose ignée.

De même que dans le ventre de la mère, une vie peut naître, de même dans le larynx, des mots peuvent être créés dont l’effet contribue à améliorer notre environnement et nous-mêmes.

Agir au niveau de la conscience en exploitant l’énergie vibratoire générée par notre propre organisme pour créer notre propre auto-régénération est possible grâce aux pratiques enseignées dans nos cours de connaissance de soi.

 Prendre conscience de l’ampleur et de la portée des mots que l’on émet, afin de créer, est le défi de tout étudiant de la connaissance de soi.

Si vous souhaitez apprendre à utiliser le merveilleux pouvoir des mots de manière consciente, nous vous invitons à vous inscrire aux cours de connaissance de soi en accès libre et gratuit que propose notre institution ; vous y obtiendrez les outils et les pratiques pour y parvenir.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Aidez nous